L'Héritier du roi Arthur - Revue de presse

Les chroniques des lecteurs sur Babelio

Suite à l’opération Masse critique lancée par Babelio, L’Héritier du roi Arthur a donné lieu à de nouvelles chroniques sur le site :

Cannelle124 le 10 mai :
« [...] Le gros point positif, c'est que l'auteur ne se prend pas du tout au sérieux (enfin si, j'espère … ) .. le livre regorge d'humour … et çà fait du bien ces petits clins d'oeil ou sourires (j'adore ce nain avec sa bière !!!! ) …. et l'épilogue m'a littéralement fait éclater de rire !!!
Le tout petit point négatif, c'est que, comme il faut que le roman soit accessible au jeune public, on survole un peu les lieux, on aurait envie d'en savoir plus sur certains peuples ou créatures rencontrés, sur l'histoire de ceux-ci , d'où ils viennent, comment ils ont été créés, comment ils ont débarqués dans ce monde aux frontières de Camelot … mais bon, cela est sans doute une occasion de chercher un peu en parallèle de la lecture et de trouver des récits qui mettent en scène ces mondes pour en apprendre plus ….
Bref au final j'ai plutôt bien aimé. C'est à la fois un roman d'aventure et d'apprentissage, dans lequel sont distillées les notions d'honneur et de courage. On s'attend à une nième épopée arthurienne et on se trouve projeté dans un monde entre légendes celtiques et fantasy !!! du suspense, de l'aventure, une quête, de la magie, des mondes et des territoires inventifs et surtout une bande de héros hyper attachants qui ne se prennent pas la tête, je dirais même que les méchants sont eux aussi attachants, le tout avec la petite dose d'humour pour bien se détendre ! »

Meeva le 8 mai :
« [...] L’idée m’est apparue fort sympathique. Une histoire de la veine des chevaliers de la table ronde, en littérature jeunesse.
Et les personnages sont plutôt bien réussis : le héros… au sortir de l’adolescence, qui se doit de grandir pour mener à bien sa mission, ce qui en fait une quête initiatique. Tous les autres personnages, issus des légendes, de la fantasy, de l’imaginaire historique : fées, dragons, centaures, vikings… Et les lieux : Brocéliande, Avalon, les Enfers… C’est dense.
Ce roman est vaste et dense avec seulement trois centaines de pages pour y caser tout cela. Ce qui donne une impression de survoler l’histoire. La narration m’a d’ailleurs semblé un peu trop académique, trop extérieure, ce qui donne un côté un peu artificiel à certaines actions.
Cette lecture m’a intéressée mais pas captivée, peut-être est-ce moi qui avait un petit quelque chose en trop – le manque de jeunesse – pour apprécier ce roman à sa juste valeur, pour m’enthousiasmer davantage et pour m’émouvoir d’un imaginaire que je connais déjà. »

Brinvilliers le 7 mai :

« [...] Magique, émouvant, drôle et captivant, on se laisse emporter avec plaisir dans cette suite de l'histoire d'Arthur. Un très bon livre qui ne s'oublie pas. »

Retrouvez toutes les choniques sur Babelio en cliquant sur ce lien

La Voix du Nord - article du 13/03/2017

Bertrand Crapez, prof à Ronchin, vous plonge dans le merveilleux

« Avec ce premier roman édité, Bertrand Crapez plonge le lecteur dans un crossover mythologique qui mêle les légendes arthuriennes, celtes et vikings... Auxquelles s’ajoutent la magie, le merveilleux, l’imaginaire et l’important bagage de connaissances historiques de l’auteur. [...]

Lire la suite de l’article ci-dessous ou sur le site de La Voix du Nord

170313 art Voix du Nord

 

L'article de "Appuyezsurlatouchelecture" - 26/02/2017

Vous trouverez ci-dessous un petit extrait du très long article consacré par "Joyeux Drille" à L’Héritier du roi Arthur. Une très agréable surprise que de le découvrir un dimanche soir...

« J'ai apprécié le mélange entre l'action et l'humour, entre le sérieux et la fantaisie, entre le drame et la comédie. Tout cela est étroitement lié dans cette aventure qui voit Kadfael quitter progressivement l'adolescence pour entrer de plain-pied dans l'âge adulte, celui des responsabilités (et celle qui reposent désormais sur lui sont énormes).

On est dans une quête initiatique des plus classiques, au moins si l'on s'en tient à cet aspect-là. Pour le reste, cela se déroule dans un univers très riche (certains trouveront peut-être même un peu trop), ce qui permet aussi de multiplier les péripéties. Bertrand Crapez choisit de s'émanciper du strict cadre arthurien pour ouvrir son roman à d'autres légendes et mythologies. [...]

Bertrand Crapez, passionné par les cycles arthuriens, mais pas seulement, est aussi un enseignant (encore un prof qui écrit !). Et son roman devrait d'ailleurs plaire aux jeunes lecteurs, pour qui il est destiné, avec un classement en jeunesse. Mais le lecteur adulte aussi devrait prendre un vrai plaisir à ce divertissement bien mené, avec un vrai sens du spectaculaire.

Reste à connaître la suite des événements. Je suis très curieux de savoir ce que Bertrand Crapez nous réserve. Au lecteur, mais aussi à ses personnages, qu'il n'hésite pas à placer dans les situations les plus délicates et parfois très étonnantes. Et surtout, conserver ce bel équilibre entre comédie et drame, entre humour et action, mais aussi sa belle créativité. »

L’intégralité de l’article est à lire sur le blog "Drille père et fils, Maison fondée le 8 août 2011" : Appuyezsurlatouchelecture

The Eden of Books - Chronique du 26/02/2017

« [...] J’ai trouvé le choix de l’auteur intéressant. De fait, lorsque l’on évoque l’histoire d’Arthur, je pense plutôt au temps de son début de règne lorsqu’il est accompagné de Lancelot et autres chevaliers de la Table Ronde. Maintenant, c’est la première fois que je lis un récit sur Galaad où ce dernier fait preuve de félonie. [...)

Ce premier roman de Bertrand Crapez, un professeur de français, est extrêmement bien construit. Les descriptions sont développées et il utilise un vocabulaire spécifique permettant de mieux plonger dans cette nouvelle histoire s’ancrant dans les légendes arthuriennes. »

Pour lire la chronique complète, rendez-vous sur le blog The Eden of Books

L'article de Pedromadaire - 11/02/2017

La Fantasy à Roubaix : à la conquête des fans

La médiathèque de Roubaix organisait une journée dédiée à la fantasy en présence de fans et d’auteurs du genre, Bertrand Crapez et Pierre Grimbert qui se sont exprimés sur la question La fantasy, genre actuel ou vieux modèle ?

« Lors de la table ronde, trois intervenants nous ont parlé de leur vision de la fantasy. Se trouvaient présents : Pierre Grimbert, auteur du Secret de Ji, Christophe Coquelet, de la librairie Les Quatre Chemins et Bertrand Crapez auteur de L’héritier du roi Arthur. Tous trois ont répondu à des questions larges autour de la fantasy. Pour eux, les origines du genre viennent des légendes arthuriennes. Le moyen-âge, le modèle féodal et la magie (mais en petite quantité) sont autant de codes qui lient la majorité des romans fantasy. Selon Christophe Coquelet, c’est “une littérature des possibles, du merveilleux et de l’enchantement” dans laquelle tout le monde peut se retrouver.

Mais de plus en plus d’auteurs se basent sur ces codes pour faire évoluer le genre. Les héros, avant élus des dieux, deviennent désormais presque héros malgré eux grâce à des choix moraux. Pour Christophe Coquelet, le genre s’approche de plus en plus du réalisme. Même si d’ordinaire le héros principal est un jeune garçon amené à apprendre des choses grâce à ses aventures, le genre tend à s’étendre à la gent féminine. Les écrivaines s’emparent également de l’univers et prennent une place plus importante dans cette littérature. Bertrand Crapez insiste sur le fait que la fantasy était très stéréotypée et que l’actualisation des histoires et des personnages est devenue primordiale. D’ailleurs, les invités n’ont pas hésité à parler des séries humoristiques telles que Noob ou Le Donjon de Naheulbeuk qui ramènent des personnes curieuses vers le genre.

La fantasy est un genre aujourd’hui reconnu et qui ne cesse de se renouveler. Tolkien est toujours fortement d’actualité : le dépassement de soi, la quête de l’identité, la cohabitation entre les différents peuples… Tiens, ça ne vous rappelle pas quelque chose?

Alice SCHEMID & Camille BENAZET

La Voix du Nord - Article du 4/02/2017

Avant le salon, Bertrand Crapez donne le goût d’écrire aux écoliers

« À la veille de l’ouverture du Salon du livre et de la bande dessinée, l’écrivain Bertrand Crapez est intervenu dans les cours de CM1 et CM2 de l’école Saint-Exupéry. Le prof de français qui « aime raconter des histoires » leur a expliqué comment elles naissent.
Cours particulier pour les CM1-CM2 de Didier Fouquet, ce vendredi matin. Ils reçoivent la visite de Bertrand Crapez, dont ils étudient le roman d’heroic fantasy, L’Héritier du roi Arthur, depuis quelque temps... »

Lire l’article complet de Ruben Muller sur le site de La Voix du Nord

Magazine Métropole européenne lilloise - Article du 3/02/2017

L’aventure pour redonner goût à la lecture. Lire l’article de Métropole européenne lilloise sur le roman de Bertrand Crapez L’Héritier du roi Arthur.

Métropole européenne lilloise

Coup de coeur des libraires : Marine de Fnac Valenciennes - 4 octobre 2016

« Découvrez Kadfael, l’héritier d'Arthur
Voici une nouvelle vision de la légende arthurienne. Avec fluidité, Bertrand Crapez nous plonge dans l’univers celtique de la plus célèbre des légendes. Des personnages connus mais dont le rôle change, de nouveaux héros entreprenants et attachants. Un livre qui nous emmène dans de la fantasy pure ! »

 

La chronique de Ifmarybooks - 18 septembre 2016

« Les points forts de ce roman ce sont les personnages drôles et très attachants. De plus, je trouve que c’est très intéressant d’avoir mêlé roman de chevalerie, légendes celtiques et mythologie scandinave !
J’ai apprécié cette lecture et je pense que ce livre est une bonne introduction à la légende pour les enfants et les adolescents. Si vous aimez la légende arthurienne, les romans d’aventures et d’apprentissage je vous recommande cette lecture ! »

Lire la chronique sur le blog littéraire Ifmarybooks

HistoriaGames - Site sur les jeux vidéo et l'Histoire - Chronique du 8 août 2016

Historiagames a lu L’Héritier du roi Arthur et a franchement aimé : « Pour un premier livre, nous sommes clairement face à une belle réussite. Le livre est agréable à lire, l'histoire originale. Au niveau de l'écriture, le livre est parfaitement adapté au public visé. Finalement, on peut parler d'un sans-faute. »

La critique de Calusaque sur HistoriaGames

Fantasy à la carte - Chronique du 10 juillet 2016

« Bertrand Crapez fait preuve d’une belle imagination pour offrir une grande aventure épique digne des plus célèbres chansons de geste médiévales. Il est un peu comme un ménestrel qui partagerait avec nous les hauts faits des grands héros de son époque… Plus qu’un simple roman à lire, pour moi L’héritier du roi Arthur mérite d’être en lice parmi les romans pour le prix Imaginales des lycéens ou des collégiens. »

Lire la chronique sur le blog Fantasy à la carte

Les lectures de Jessepica - Chronique du 7 juillet 2016

L’Héritier du roi Arthur «  est un fantasy très agréable qui plaira autant au plus jeune qu’au plus grand, bien que je le conseillerais pour débuter dans la fantasy si vous n’avez pas trop l’habitude. »

La Bouquinerie - chronique du 3 juillet 2016

Stella, jeune blogueuse passionnée de lecture, a lu L’Héritier du roi Arthur et elle a aimé. Extrait de sa chronique :

« L’histoire est pleine de rebondissements, dès le début nous sommes plongés au coeur de l’action. On ne s’ennuie jamais. Elle est très riche en petits détails sur le royaume d’Arthur mais, heureusement, ce n’est pas encore une réécriture du mythe. J’ai trouvé les différents rebondissements très surprenants, je n’ai jamais réussi à deviner la suite des évènements, c’est un des gros points forts de ce roman. »

La chronique de Stella sur La Bouquinerie

La Voix du Nord - Article du 16 juin 2016

L’article de Sabrina Khelil : Professeur de français, il publie son premier roman d’heroic fantasy

La Voix du Nord article du 16/06/2016

Bel7 Infos - Le décalage culturel

http://www.bel7infos.eu/editions-zinedi/

Retour au livre L’Héritier du roi Arthur, roman d’héroic fantasy de Bertrand Crapez.

Nouveautés-Jeunesse - 27 août 2016

Extrait de la chronique : « Roman d’aventure et d’apprentissage, il nous fait découvrir avec plaisir une suite possible aux aventures d’Arthur et de ses compagnons. L’écriture est très fidèle aux romans de la table ronde et devrait réjouir les adeptes de jeux de rôle et amoureux de romans de chevalerie. Les concepts de quête, de vengeance et d’honneur seront au rendez-vous ! La plume est vive et les péripéties particulièrement bien menées. »

Lire l’intégralité de la chronique de Nouveautés-Jeunesse

Retour à L’Héritier du roi Arthur, tome 1 de la trilogie Chroniques des prophéties oubliées de Bertrand Crapez.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau