Symphonie en psy mineur

Encres vagabondes - La chronique de Cécile de Ram du 9 mars 2020

« [...] Dans leur rapport au monde de la musique, à leur instrument, au public, à la société, les musiciens ont matière à se tourmenter.
De toute évidence, les dessous de la musique ne sont pas aussi dorés et délicats que ce qu’ils laissent paraitre.

Comme à son habitude, Hervé Mestron offre au lecteur des personnages hauts en couleur et en saveur avec sensibilité, poésie et humour noir.
Neuf nouvelles dédiées chacune à un instrument différent et à une personnalité singulière.

Vous n’écouterez plus jamais un concert de la même manière ! »

Lire la chronique complète sur le magazine Encres vagabondes

La chronique de Lee Ham du 26 février 2019

« Symphonie en psy mineur est un recueil d’anecdotes. De petites histoires de musiciens et de leur instrument. Sont-ils sentimentaux? Des récits où la musique semble être un échappatoire. Un déclencheur. Un frein. Sur fond de classique, des hommes et des femmes laissent leurs rêves s’envoler. Comme des notes s’échappant d’une fenêtre ouverte par un beau jour d’été. Des mots, comme un « la » magique, qui rythment la danse de la vie. La danse du rêve. La danse du cauchemar. Et si tout cela n’était qu’un rêve? Une ode au cauchemar? Un orchestre dirigé par un chef d’orchestre aveugle, sourd et parcouru de tics nerveux?

Au fil des pages, la musique se fait pansement, questionnement, un fil tenu pour un être apeuré par son reflet, ses manières. Une manière de transcender la réalité pour devenir SA réalité. Peut-être devenir enfin soi-même. Un recueil qui se déguste comme du Mozart, comme du Petrucciani, allongé sur un divan. Fut-il celui du psy. »

Lire la chronique complète de Lee Ham sur son blog

A vos marques tapage - Chronique de Christine Le Garrec du 17 janvier 2020

« [...] C’est en talentueux chef d’orchestre qu’Hervé Mestron nous dévoile la partition des questions existentielles de ces écorchés vif et qu’il nous embarque, pianissimo à fortissimo, au coeur de leur psyché : sous sa plume virtuose, la symphonie en neuf actes qu’il nous donne à entendre résonne d’éclats de rire, de moments d’émotion, mais surtout de rebondissements étonnants, en autant de preuves d’une imagination fertile !... [...]

Lire la chronique intégrale sur le site A vos marquestapage N°48

Symphonie en psy mineurRetour à la fiche du livre Symphonie en psy mineur

Ajouter un commentaire