La Boussole d’Einstein

K-Libre - La chronique de Laurent Greusard du 5 août 2019

« ... Il y a un peu dans ce nouveau roman de Gilles Vidal un côté éditions de Minuit dans les éléments qui en façonnent la trame : un homme revient pour enquêter sur la mort de sa sœur. Officiellement cela ressemble à un accident de voiture, mais le véhicule suspect s'est enfui après plusieurs allers-retours sur le corps ce qui laisse hautement perplexe. L'homme doit accepter la policière chargée de l'enquête, mais visiblement, il est épaulé par une organisation qui a régulièrement accès à des informations extérieures et qui est prête à le soutenir en cas de vengeance. Cette partie est présentée presque de manière irréelle, comme des échos. Mais il serait vain de réduire le court roman de Gilles Vidal à cet aspect, car l'auteur est aussi un écrivain impliqué dans la vie de ses personnages, dans ces petits riens qui font qu'il faut se battre, persévérer dans son être, se coltiner avec le monde. L'œil éloigné des éditions de Minuit peut être un bon filtre, mais il ne saurait être unique regard... »

Lire la chronique de Laurent Greusard sur K-libre

Delph la bibliovore - Chronique de Delphine Broutin du 5 août 2019

« Ce roman est une bulle savoureuse d'intelligence qui ne prend pas la tête et qui va droit au but. L'ensemble est divertissant et bien ficelé. Pas besoin de boussole pour le suivre, laissez vous guider par la plume de Gilles Vidal en toute confiance ! »

Lire la chronique de Delphine Broutin sur Delphlabibliovore

Polarmaniaque - Chronique de Jean-Michel Isèbe du 5 août 2019

« Un excellent polar des familles comme les aiment de nombreux lecteurs et j’en fais partie. Pas particulièrement sanguinolent, une violence qui reste avant tout d’ordre psychologique, une fine analyse des rapports humains, un aspect angoissant et mystérieux lié à l’opacité du passé des principaux personnages, procurant ainsi un très bon moment de lecture !... »

Lire la chronique de Jean-Michel Isèbe sur Polarmaniaque

Publik'art - Chronique de Bénédicte de Loriol du 21 août 2019

« ... L’histoire commence fort ! Pas de répit pour le lecteur !
Félix décide alors de retourner dans la ville où il a passé son enfance, pour comprendre ce qu’il s’est passé et mener lui-même son enquête. Il remonte dans le passé et essaie de comprendre à la fois des faits du passé et du présent. Connaissait-il vraiment sa sœur ?
Le lecteur ne comprendra qu’à la toute fin le rapport de cette enquête policière avec la boussole d’Einstein !... »

Ajouter un commentaire