Nous, les gosses

A l'écoute des livres - Chronique de Roland Françoise du 18 mai 2020

« Les enfants vivent-ils les périodes de guerre comme les adultes ? Paris durant l'occupation dans les quartiers populaires du nord de la capitale. Julien, un adolescent fréquente l'école primaire puis le collège et, comme ses copains, essaye de s'amuser comme autrefois mais de nouvelles préoccupations ont vu le jour parmi lesquelles le ravitaillement ou l'étoile jaune pour les juifs sous la menace de l'arrestation et de la déportation.

 NOUS LES GOSSES, titre éponyme d'un film de Louis Daquin de 1941, nous présente le quotidien de ces jeunes partagés entre les chansons et les films de l'époque, les premiers émois amoureux et la triste réalité du moment présent. »

Retrouvez l’émission de Roland Françoise « À l’écoute des livres » sur Radio Massabielle.

Les mille et un livres - Chronique de Nathalie Courchesne du 29 août 2019

« Dans ce roman court, mais empli d'émotion, nous suivons Julien et sa famille dans un quartier de Paris sous l'occupation allemande, du printemps 1939 jusqu'à la libération de Paris 25 août 1944. On vit avec Julien les angoisses et les peurs, mais aussi le fait que malgré tout la vie doit continuer. Sa famille, les amis, l'école, le quartier et les voisins. Et ce, sous les airs de la musique de Tino Rossi, Charles Trenet et Edith Piaf. Le couvre-feu, le marché noir, la privation, le rationnement, l'absence du père, la disparition d'une famille juive. Mais une petite lueur brillera au fond du cœur de Julien jusqu'à la fin de cette période noire. Finira-t-elle par briller.
L'auteur avec sa très belle plume à la fois réaliste et émouvante nous emmène dans un contexte de vie différente sur cette guerre. Celle vue par les yeux d'un enfant. »

Lire la chronique complète sur Les mille et un livres

Publik'Art - La chronique de Bénédicte de Loriol du 15 août 2019

« [...] Nous sommes à Paris, en avril 1939. La famille Fauré habite un HLM, autrefois appelé HBM (habitations à bon marché). Julien est le troisième de la famille. En tout, ils sont quatre enfants, trois garçons et une fille. L’auteur nous refait vivre la vie de quartier à cette époque, avant l’arrivée de la guerre et également pendant la guerre. Les commerces, l’école, les occupations des gamins, leurs amitiés et leurs amours, bien sûr !
Nous, les gosses est un petit livre, bien écrit, qui se lit très facilement. Une page d’histoire nous est contée. Une page que personne ne doit oublier. Merci Claude pour ce beau travail de mémoire ! »

Lire la chronique complète sur Publik'art

Nous, les gosses - Un quartier de Paris sous l'OccupationRetour à la fiche du livre Nous, les gosses - Un quartier de Paris sous l'Occupation, un roman de Claude Sarrassat.

Ajouter un commentaire