Roméo à la folie - Revue de presse

T Livres ? T Arts ? - La critique d'Annie du 6 juin 2018

« [...] Il y a une quinzaine de jours j'entendais Plantu à la radio préconisant que l'on enseigne à nos chérubins le second degré pour aborder des sujets, graves, avec distance. Christine SAGNIER a choisi son camp, c'est certain. Pas une phrase ne se prend au sérieux, c'est tellement bon de s'affranchir des codes, du qu'en dira-t-on, de libérer sa parole, laisser les mots s'exprimer dans la plus grande spontanéité.

Il y a des scènes croustillantes comme ce réveillon où Roméo, tel un ange, adulé par ses grands-parents, va disparaître en leur dérobant de grands crûs choisis en toute impunité dans la cave ô combien protégée. Belle revanche de cette mère culpabilisée à longueur de dîner par ses manières et ses principes.

Vous l'aurez compris, le rire est jaune !

Quand l'écrivaine aborde le sujet de l'adoption, c'est pour faire du parcours du combattant que vivent les futurs parents une véritable épopée ponctuée de tribulations toutes aussi loufoques les unes que les autres, une jolie manière de dénoncer le système et ses travers.

Même chose pour la psychiatrie. Le sujet est sérieux et sombre, il l'est d'autant plus quand les proches deviennent les boucs émissaires du corps médical, culpabilisés dans leurs faits, leurs gestes alors qu'aucune explication ne semble être attendue du patient lui-même. [...]

Ce roman, loin d'être léger, appréhende la société d'aujourd'hui et en dresse un portrait caustique, tout est affaire de regard !

J'avoue que la plume de l'écrivaine m'a particulièrement séduite. Le propos est cru, sans fioriture aucune, mais bourré de tendresse. [...] »

Lire la chronique complète sur le blog tlivrestarts

A bride abattue - La chronique de Marie-Claire Poirier du 27 mai 2018

« C'est un roman qui s'est avéré à la fois facile et difficile à lire.
L'auteure traite deux sujets complexes, l'adoption d'un enfant qui se révèle différent de ce qu'on avait annoncé aux futurs parents et les troubles psychiatriques d'un adolescent. [...]
Christine Sagnier raconte le bad trip de Klara, une maman contrainte à supplier que son cher petit (devenu grand) monstre ait accès à des soins. Mais comment convaincre les psychiatres quand ceux-ci ne voient que le sourire qui charme tout le monde ?
Comme il leur est facile de ne voir qu'un conflit familial (alors que le garçon a tout de même cassé le poignet de son père) sermonner des parents qui ne peuvent qu'avoir tort, prônant qu'un enfant, il faut le prendre comme il est (p. 28), au mépris de la règle fondamentale que les adultes doivent être garants d'un cadre. Etre conciliant avec un tyran ne pourra conduire qu'au désastre ... à la folie pour tous, dans une sorte de mimétisme infernal. [...]
Leur force se nourrit d'un humour décapant et cette politesse, que l'on dit être du désespoir, ne fait pas recette en psychiatrie. Cette maman en a à revendre. Certaines scènes sont d'une immense drôlerie comme l'arrivée à l'hôpital de leur voiture repeinte de fientes d'oiseaux quasi indécollables (ayant connu un tel épisode j'imagine très bien la catastrophe). [...] »

Lire la chronique complète sur le blog littéraire A bride abattue

Nice Matin - Article d'Axelle Truquet du 17 mars 2018

« "J'ai un fils borderline. J'ai voulu écrire un roman (et non une autobiographie, même si je me suis inspirée de mon expérience), pour que le public au sens large puisse le lire. J'ai voulu que ce soit un roman drôle parce que le sujet est déjà tellement lourd... C'est aussi une réponse aux psychiatres, à tous ceux qu'on a croisés et qui n'ont pas toujours été à la hauteur." [...]

Christine Sagnier explique bien la détresse dans laquelle peuvent se retrouver les parents d'enfants souffrant d'une telle maladie. Honte, culpabilité, incompréhension... Elle raconte aussi l'errement. [...] »

Nice Matin du 17 mars 2018Nice Matin du 17 mars 2018 (841.03 Ko)

Babelio - Chronique d'Apikrus du 14 décembre 2017

« [...] On est vite plongé dans l'enfer de cette famille, à travers le regard désabusé de la mère adoptive qui perd pied, comme son mari, en même temps que leur fils s'éloigne d'eux et leur en fait baver.
Malgré la gravité du propos, la lecture de cet ouvrage est très agréable, grâce au cynisme et à l'humour de la narratrice, notamment lorsqu'elle décrit les interactions avec les professionnels du milieu psy.
Ceux qui élèvent un/des adolescent(s) ne resteront pas indifférents à cette histoire dramatique. Certains y trouveront consolation en se disant que finalement, leur rejeton n'est pas si terrible, d'autres seront effrayés face à de telles possibilités…
L'écriture et le ton m'ont souvent fait penser à « Où on va Papa ? » de Jean-Louis Fournier, qui évoque ses rapports avec ses deux fils handicapés.  »

Lire la chronique sur Babelio

La P'tite souris du web - Chronique du 14 octobre 2017

« [...] C'est fort, c'est terrible. On ne peut éprouver que de l'empathie pour les différents protagonistes. On n'arrive pas à prendre partie, ni pour ce couple qui doit faire face à la violence de leur fils, ni pour Roméo qui à des comptes à rendre avec son enfance. »

Lire la chronique complète sur le blog La p'tite souris du web

Babelio - Chronique de Canel du 23 septembre 2017

« Les violences faites aux femmes et les maltraitances parentales sur enfants sont très médiatisées, a fortiori quand elles sont suivies d'un décès.
On entend beaucoup moins parler des parents terrorisés par leurs enfants/adolescents. Parce qu'ils ont honte ? Parce que les autres, les familles Ricoré, estiment que, quelque part, 'ils le valent bien', ces adultes qui ont perdu toute autorité sur leurs rejetons ?
[...]
Pour prendre conscience de l'enfer vécu par ces parents martyrs, on peut aussi lire ce roman - inspiré de l'expérience personnelle de l'auteur, je crois - que d'aucuns pourront trouver exagéré, et qui ne l'est pas.
Christine Sagnier manie bien l'ironie du désespoir, mais pour peu qu'on reconnaisse des témoignages de proches ou qu'on accepte de la croire sur parole, cet ouvrage terrible est surtout triste à hurler. [...] »

A lire sur Babelio

Enfance et famille d'adoption, revue trimestrielle - septembre 2017

201709 efa article

Mel'lectures - Chronique du 2 juillet 2017

« J'ai été touchée par l'histoire de Klara et sa famille, j'avoue que comme elle j'ai senti monter en moi des sentiments contradictoires. J'avais à la fois envie de secouer certains des psys (de vraies têtes à claques) et en même temps je n'ai parfois pas pu m'empêcher de sourire face à l'incongruité et le surréalisme de certaines situations .

De plus je peux vous dire que Klara est une héroïne qui ne manque pas d'humour et qu'elle se réfugie parfois dans cet humour pour s'en sortir.

Ce livre est une plongée dans l'esprit et surtout le cœur d'une mère aux abois qui ne sait plus vraiment quoi faire pour arranger une situation

telle que celle qu'elle vit. Et je comprends son agacement grandissant ainsi que son geste final (d'ailleurs je ne m'y attendais pas du tout), geste oh combien cathartique s'il en est. »

Lire l’intégralité de la chronique de Mel’lectures sur Roméo à la folie

Radio Notre-Dame "En quête de sens" - Emission du 26 juin 2017

Sophie Nouaille recevait Christine Sagnier dans son émission En quête de sens lundi 26 juin avec le professeur Philippe Jeammet.

L’émission peut être réécoutée en podcast pendant deux mois : En quête de sens

Huffington Post - Tribune du 22 juin 2017

  • Nom du fichier : 170622 huffington post
  • Taille : 219.35 Ko
yes /

Télécharger

Le livre France sur RFI - Emission de Laurence Théault le 18 juin 2017

Roméo à la folie est le livre du jour dimanche 18 juin 2017.

170618 rfi livre france 1

Vous pouvez retrouver l’interview par la journaliste Laurence Théault de Christine Sagnier sur le site internet de RFI, émission Le Livre du jour, et la podcaster en cliquant sur le lien ci-dessous.

Podcast du Livre du jour Roméo à la folie

Le Magazine de la santé sur France 5 - Emission du 16 juin 2017

Christine Sagnier est l’invitée du jour pour parler de son roman Roméo à la folie (10 minutes environ après le début de l’émission).

Écouter le replay de l’émission.

Priorité santé RFI - Emission de Claire Hédon du 12 juin 2017

La prise en charge des enfants et adolescents en souffrance psychique - RFI

Intervention de Christine Sagnier dans l'émission de Claire Hédon consacrée à la souffrance psychique des enfants et adolescents. Pour réécouter l'émission, cliquez sur le lien.

 

Cv romeo a la folieRetour à la fiche du roman de Christine Sagnier, Roméo à la folie

Ajouter un commentaire