Le Dernier Courbet

Les lecteurs de Babelio - Critique du 24 septembre 2019

Lecture de Candou42 :

« [...] Un récit court qui va à l'essentiel en proposant de suivre la genèse de la dernière oeuvre de Courbet. C'est beau, bien écrit et réellement passionnant. Je ne connaissais pas les détails de la fin de vie du peintre et les éléments d'informations partagés par l'auteur donnent envie de faire des recherches plus poussées sur l'artiste. [...] »

Lire la chronique complète sur Babelio

Les lecteurs de Babelio - Critique du 25 septembre 2019

Lecture de Le Pamplemousse :
« [...] L'écriture est de toute beauté, d'une grande poésie, l'auteur parvient littéralement à créer un tableau sous nos yeux, on visualise les couleurs, les formes, la matière, on voit le modèle vivre devant nous, rêver, être amoureuse ou désabusée, avoir froid ou faim, on sent l'odeur de la peinture, on ressent même la douleur physique du peintre, qui est mourant.
Un roman qui donne ensuite envie d'aller se plonger dans la vie de Gustave Courbet pour en apprendre encore davantage, comme un délicieux amuse-bouche qui ouvre l'appétit pour de nouvelles sensations gustatives. »

Lire la critique complète sur Babelio

Ouest-France - Article de Marie Lenglet du 21 septembre 2019

20190921 ouest france coups de coeur Zinédi

Les mille et un livres - Chronique de Nathalie Courchesne du 01/09/2019

« Un mot, une phrase et la toile accrochée dans son salon devient un mystère.
Qui est le signataire Robert. Depuis quand est-elle dans la famille et comment y est-elle arrivée ? Une seule phrase lancée par un de ses patients et elle se lance dans l'histoire et la genèse de la toile. Ses recherches la mèneront jusqu'en 1877 à Peilz, dans l'univers du grand peintre Gustave Courbet, de son apprenti Paul Robert et de Jo la Belle Irlandaise. Puis à Marseille, en 1883, avec le commandant Chalier de Néret et nous remontons jusqu'à elle. Mais de quelle manière la toile a-t-elle voyagée, pourquoi et comment ?
L'histoire de la confection d'une toile est décrite avec passion et amour de l'art.
L'auteure nous fait voyager dans un lointain univers à travers de beaux et troublants personnages qui ne vivent que pour l'art et leur liberté d'expression. »

Lire la chronique complète sur le blog Les mille et un livres

Avis de la bibliothèque de La Tour-de-Peilz - 7 août 2019

Je l’ai lu d’une traite, ensorcelée par le lien entre Courbet et son modèle, par le pouvoir et la puissance de la création artistique, par la force des sentiments et des émotions circulant entre les personnages que vous décrivez si bien. J’ai trouvé l’intrigue, l’enquête et la quête de la narratrice intéressantes, pleines de finesse et de justesse.

 

Le Dernier Courbet

Retour à la fiche du roman de Joëlle Tiano-Moussafir Le Dernier Courbet

Ajouter un commentaire